Révolution technologique pour les hélicoptères

Technologie
Rotor coaxial contrarotatif

Sikorsky et Boeing ont dévoilé, le 26 décembre, les premières images de l'hélicoptère hybride SB-1 Defiant conçu en collaboration pour le programme Joint Multi-Role Technology Demonstrator (JMR-TD) de l'US Army. Il rejoint ainsi le V-280 Valor développé par la "Team Valor" sous la conduite de Bell. Les données issues de ces deux démonstrateurs doivent permettre de définir les caractéristiques du futur hélicoptère moyen de manoeuvre des forces armées américaines, pour remplacer les UH-60 Black Hawk dans le cadre du programme Future Vertical Lift (FVL) mené par l'US Army.

Le SB-1 Defiant reprend le concept de deux rotors quadripales coaxiaux et contrarotatifs rigides doublés d'une hélice propulsive, développé par Sikorsky avec le démonstrateur X2 dans les années 2000. Il contraste ainsi avec le concept de rotors basculants (tilt-rotor) du V-280 Valor, plus complexe, hérité du V-22 Osprey.

L'appareil se veut agile avec des commandes de vol électriques, ainsi que des gouvernes de direction et de profondeur qui permettent de diriger l'hélicoptère (les rotors étant fixes). A en croire Boeing et Sikorsky, il sera doté d'une endurance et d'une vitesse deux fois plus élevées que les appareils conventionnels actuels. Il devrait ainsi pouvoir dépasser les 250 noeuds (460 km/h). En configuration transport, il emportera douze soldats équipés, ou huit civières, avec quatre membres d'équipage.

La prochaine étape devrait être l'envol de ce démonstrateur. Lors de la sélection du projet en 2014, le SB-1 Defiant devait voler en 2017. La date a été par la suite repoussée en 2018, et devrait désormais se situer début 2019 même s'il ne faut exclure que Boeing et Sikorsky puissent se lancer dans les prochains jours. Les deux partenaires n'ont donné aucune information à ce sujet, mais ils sont quelque peu pressés par le temps. En effet, le V-280 Valor vole depuis le 18 décembre 2017, en accord avec son calendrier.

Il reste tout de même du temps aux deux concurrents. L'objectif du programme FVL est de disposer d'un nouvel hélicoptère moyen de manoeuvre pour le début des années 2030. L'appel d'offres devrait donc être émis au début de la prochaine décennie, à l'issue du JMR-TD. Il concernera premièrement l'US Army, mais il est possible que l'US Marine Corps, voire l'US Navy, fassent la demande d'une version navalisée.

L'hélicoptère moyen de manoeuvre n'est d'ailleurs pas le seul concerné par le programme FVL. Celui-ci porte sur le renouvellement de l'ensemble des hélicoptères des forces armées américaines avec le développement d'hélicoptères multirôles de différentes tailles : léger, moyen, lourd et même ultra. Ils pourront être ensuite déclinés en plusieurs versions pour répondre aux divers besoins, le but étant de rationaliser au mieux la flotte avec un nombre limité de plateformes différentes. Les SB-1 Defiant et V-280 pourront ainsi être déclinés en version d'attaque pour remplacer les AH-64 Apache.

Le premier appel d'offres, lancé le 3 octobre, porte sur la catégorie des appareils légers avec le Futur aéronef de reconnaissance et d'attaque (FARA) de l'US Army. Il doit mener à la sélection de deux prototypes, volant en 2023, afin de remplacer les OH-58 Kiowa. Sikorsky et Boeing devraient prendre part à la compétition avec le S-97 Raider, lui aussi dérivé du X2.

En vidéo ci-dessous --> Présentation du SB-1 Defiant

Médias Sociaux et Flux RSS

Twitter icon
YouTube icon
RSS icon